06/11/2019

Emballage sacralisé par Suzanne Jongmans.

Comment dénoncer la pollution plastique ? En la sacralisant...
C'est ce paradoxe que l'artiste néerlandaise Suzanne Jongmans a mis en image.
Emballage sacralisé par Suzanne Jongmans.
De formation photographe et designer textile, Suzanne Jongmans crée des costumes apparement luxueux à partir d’emballage.

Emballage sacralisé par Suzanne Jongmans.
Des bijoux, des voiles, des chemisiers en plastique, en film de papiers bulles, des robes ornées de perles de polystyrène.

Emballage sacralisé par Suzanne Jongmans.
Ses créations s'inspirent essentiellement de la peinture flamande du XV au XVII siècle (Holbein, Cranach, Rembrandt, Rogier Van Der Weyden...), de la peinture espagnole (Velázquez, Francisco de Zurbarán) ou encore de la peinture française de l'école de Fontainebleau.

Emballage sacralisé par Suzanne Jongmans.
L'apparence des vêtements aristocratiques semble réaliste, alors que le choix des modèles et du maquillage souligne un aspect artificiel, comme pour donner l'illusion de portraits de personnages en cire. 


Le paradoxe prend alors tout son sens, dans le renversement de nos valeurs, les déchets deviennent précieux, le luxe fictif et l'historique est désacralisé...


L'anachronisme s'introduit aussi parfois dans les détails, avec des accessoires modernes, des écouteurs, des capsules, des tatouages...


L'ensemble des photos font parties des collections "Kindred Spirits" et "Mind Over Matter" de Suzanne Jongmans.


Livres :
1. Moving through contrast - Suzanne Jongmans - Novembre 2019.
2. Mind over Matter - Suzanne Jongmans - 2014.

3. Portrait de Suzanne Jongmans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire




Rendez-vous sur Hellocoton !



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...